Festival régional Itinéraires Singuliers, 9e édition : "Cris". Plusieurs ateliers d'écriture à la Charité-sur-Loire, dont certains en liaison avec les résidents de la Maison de retraite COSAC, de l'EHPAD Henry Dunant de la ville, sous la houlette des animatrices respectives.

 

Un cri de joie c'est ...

lorsque l'être aimé apparaît

lorsque l'enfant est heureux

lorsque la surprise se révèle

lorsque le projet se réalise

lorsque l'objet, après maints essais, fonctionne.

Et généralement, il est suivi d'un grand sourire sur un visage rayonnant. 

C'est certainement cela, le bonheur : exprimer et partager sa joie.

 Un cri d’enfant c’est déchirant !

C’est encore celui de la révolte contre notre siècle qui a oublié l’humain et qui perpétue les erreurs de l’Histoire !

C’est aussi un cri du cœur, un cri d’humeur

C’est enfin le bruit du remords qui ronge et dévoie les âmes qui oublient d’aimer !

 

Un cri c’est hurler ! vomir !

C’est  encore le cri de l’enfant qui naît !

C’est aussi mes deux collègues cette semaine …

C’est enfin très beau car toutes les teintes sont présentes !

 

Un cri c’est ….un cri d’amour – et en même temps de désespoir - pour notre planète !

C’est encore la passion

C’est aussi le chant de la clé qu’on met dans la serrure à quatre heures du matin, en rentrant d’une escapade dans un lit adultère… chut entends-tu le cri cri ?

C’est enfin : oh ! non ! oui ! pourquoi ?

 

 Un cri c’est une peinture, tableau de Munch, je crois ?

C’est encore les hurlements des voisins qui ne se tolèrent pas.

C’est aussi coloré qu’un arc-en-ciel. Il peut prendre différentes teintes : rouge, noir, violet…

C’est enfin la libération qu’on ne pouvait pas garder pour soi !

 

Un cri c’est réer au fond des bois, en quatre lettres : « appel du cerf à la biche » !

C’est encore émotion, pulsion, révolte !

C’est aussi l’expression d’une colère !

C’est enfin celui que j’ai poussé quand mon orteil a rencontré malencontreusement le pied du fauteuil … ça fait mal !

 

Un cri-cri c’est comme un crin-crin qui tourne en grinçant !

C’est encore mieux quand il exprime la joie !

C’est aussi : nom de Dieu, bon sang de bonsoir, bordel de merde…

C’est enfin  le cri de libération et d’apaisement quand la guerre prit fin !

 

 Un cri, c'est ce qui sort du ventre, du cœur, de l'âme

 C'est encore un cri de joie quand il voit ses parents

 C'est aussi la petite fille qui s'émerveille devant les jalousies du pâtissier

 C'est enfin le plaisir d'avoir résolu ce à quoi l'on pensait ou que l'on espérait

 

Un cri c'est un soulagement

C'est encore une libération d'émotion

C'est aussi une manière d'exprimer sa présence au monde

C'est enfin le cri muet de ceux qui n'ont plus la force de crier !

 

Un cri c'est ce qui se passe après une injustice ou un accident, et avant une réaction

C'est encore le réveil douloureux en plein rêve parce que le petit dernier vous tire par la main "maman, pipi "

C'est aussi insurrectionnel, tribal, ventral, primal

C’est enfin la preuve qu'on est vivant, cri d'indignation par exemple !

Cadavre exquis, sur le mode : un cri (d'amour) c'est / c'est encore / c'est aussi /c'est enfin

Un cri d'amour

C'est  une explosion de l'être

C'est encore ce que nos amis les animaux se permettent entre eux, ce qui les rapproche de nous

C'est aussi une façon de se reconnaître

C'est enfin un sentiment fort du cœur...

 

Un cri d'amour

C'est très bon pour la santé

C'est encore un cri de rage lorsqu'on manque de peu le but que l'on s'est fixé

C'est aussi l'occasion de manifester son désarroi, sa mauvaise humeur, une angoisse latente, 

C'est enfin quand Audrey Hepburn échappe de peu à son assassin dans « Seule dans la Nuit »...

Mars 2017, Dixième édition. Thème : Profondeurs 

Atelier d'écriture le 25 mars à La Maison de la Culture, Nevers :  L'écrit des profondeurs.